Blog d'actus pas comme les autres

Journal
Immobilier

Crédit immobilier : empruntez sans apport et la baisse des taux

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Que vous soyez jeune actif souhaitant acquérir un premier logement, ou bien que vous soyez un couple souhaitant déménager vers un plus grand espace afin d’y accueillir un enfant, ou encore que vous soyez un investisseur en quête d’un placement sûr et durable, vous avez tous la même interrogation en commun : après avoir négocié le prix d’achat de votre futur logement, comment correctement négocier les conditions d’obtention de votre futur crédit ?

Taux d’intérêt historiquement bas

La première bonne nouvelle est qu’il est encore temps de se porter acquéreur en contractant un crédit parce que les taux d’intérêt historiquement bas que nous connaissons depuis plusieurs années, sont encore à des niveaux très intéressants.

  • Selon le profil de l’emprunteur, ceux-ci s’échelonneront entre 1,10% et 2,25% sur 15 ans.
  • Entre 1,30% et 2,35% sur 20 ans.
  • Entre 1,59% et 2,45% sur 25 ans.

Autant dire que dans tous les cas de figure cet élément important d’un dossier de crédit ne constitue pas aujourd’hui un réel obstacle dissuasif. D’autant plus qu’il n’est pas rare qu’un établissement financier accepte de prêter à long terme, puisque la durée moyenne d’un crédit dans la capitale française était en 2018 de 22 ans et 4 mois.

Pas d’apport obligatoire

L’autre bonne nouvelle est qu’il vous est possible de vous porter acquéreur d’un bien immobilier en contractant un emprunt sans forcément disposer d’un apport qui, habituellement s’élève à 10% du prix de ce bien. Et ce, indépendamment de l’établissement de crédit auprès duquel vous ferez votre demande. Il vous faudra néanmoins, en contrepartie faire preuve d’une totale transparence, ce qui signifie que l’ensemble de vos comptes bancaires seront épluchés sur une période de 36 mois, l’accent étant surtout mis sur les débits.

Si vous avez le malheur d’être un dépensier invétéré et que vos ressources s’épuisent systématiquement à la fin de chaque mois, n’espérez pas obtenir le moindre regard, ni égard compréhensifs de la part de votre interlocuteur financier, quel que soit le niveau de ces ressources par ailleurs. Si, par contre, vous opérez régulièrement une sage gestion de vos revenus, dite « en bon père de famille », que le solde mensuel de vos relevés indique le plus souvent un crédit, vous verrez alors l’oeil qui vous fait face s’illuminer. Votre dossier disposera de la base nécessaire pour être étudié.

Si vous projetez d’effectuer des travaux dans votre futur logement, ce serait un autre argument plaidant en votre faveur, dans la mesure où cette démarche permettrait de valoriser votre acquisition. La condition essentielle afin que le prêteur vous prête une oreille attentive est qu’il soit assuré qu’en cas de problème de remboursement, il ne se retrouve pas perdant.

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Louis

Louis

Attention j'arrive ! Mes articles touchent tous les sujets, je suis un 4x4 de la rédaction. Si tu veux des news sympas, mais informatives, je t'invite à me suivre. Let's go !

Laisser un commentaire