Famille

Les solutions pour soulager un enfant malade en voiture

Le mal des transports est un trouble qui touche une personne sur trois. Il est caractérisé par un mal-être du malade durant un voyage. Lorsque la victime est un enfant, les choses deviennent difficiles à gérer aussi bien pour lui que pour ses parents. Comment faire pour soulager un enfant malade en voiture ? Vous trouverez dans cet article quelques solutions pour améliorer l’état de votre enfant en voiture.

Utilisez un traitement naturel

Comme vous l’avez appris lors de la préparation pour passer l’examen du code de la route, la sécurité des passagers, et surtout des enfants, est primordiale. L’installation de votre enfant est à prendre en compte lorsque vous prenez la route.

Pour soulager votre enfant du mal des transports, vous devez conduire comme lors d’un  Le mal des transports peut être causé par les effets résultant d’une conduite à grande vitesse. Les solutions naturelles suivantes peuvent également l’aider à mieux supporter les symptômes.

Le Gingembre

De nombreuses recherches montrent que le gingembre est un traitement efficace contre le mal des transports. Il semble agir en ralentissant les mouvements des parois musculaires de l’estomac. De ce fait, il réduit les nausées et par conséquent les vomissements.

Avant de prendre la route, donnez à manger à votre enfant des produits à base de gingembre. Il peut s’agir de sucettes dures, de biscuits ou de soda au gingembre.

L’aromathérapie

Il existe des parfums qui ont des effets bénéfiques sur la santé. C’est notamment le cas de la lavande ou de la menthe. Leur parfum délicat peut agir efficacement contre les nausées et soulager votre enfant.

Les points de pression

Vous pouvez soulager manuellement votre enfant en appuyant sur certains points précis. Il existe en effet, un point d’acupression situé le long de votre poignet, appelé le nei-kuan. Placez l’index, le majeur et l’annulaire de la main droite sur l’intérieur du poignet gauche en commençant sous le pli.

Le point nei-kuan se trouve sous l’index, entre les tendons du poignet. Appliquez une pression ferme sur les poignets pendant quatre à cinq secondes pour le soulager. Pour stimuler en continu le point nei-kuan de votre garçon ou votre fille, vous pouvez également acheter les bandes d’acupressions, disponibles en pharmacie.

Les autres solutions existantes

En plus des différents traitements, de nombreuses autres astuces peuvent vous permettre de soulager le mal de transport de votre enfant.

Réfléchissez bien à votre itinéraire

Prenez la peine de bien réfléchir avant de choisir votre trajet. Même s’il faut se poser 40 questions, faites-le. L’état de santé de votre enfant en dépend. Si vous avez le choix entre une route secondaire sinueuse, vallonnée et pittoresque et une autoroute lisse, prenez l’autoroute. Même si le voyage est plus joli à la campagne et qu’il y a moins de circulation, pensez d’abord à votre enfant.

Les routes secondaires sinueuses, souvent non entretenues et cahoteuses, peuvent déclencher rapidement le mal des transports. De plus, la sécurité routière n’est pas toujours garantie. L’autoroute, plus plate et plus droite, vous donne également plus d’occasions de vous arrêter. Vous pourrez ainsi faire une escale à un centre de service routier pour vous ressourcer.

Privilégiez les collations aux repas

Ne donnez pas à votre enfant des aliments épicés ou gras ou un repas copieux avant ou pendant le voyage. Si le voyage est long ou si votre enfant a besoin de manger, offrez-lui un petit en-cas fade. Envisagez aussi de faire une pause durant le repas.

Assurer la ventilation de l’air à l’intérieur de la voiture

Une ventilation adéquate peut contribuer à prévenir le mal des transports. Ouvrez les fenêtres pour laisser passer de l’air frais. Essayez par ailleurs d’éliminer les odeurs fortes de l’air ambiant.

Garder la bonne position

Faites en sorte que votre enfant soit face à la direction dans laquelle vous voyagez. Cela peut aider à harmoniser le sens visuel et l’oreille interne. Certaines personnes affirment que le fait de s’asseoir à l’avant près de l’automobiliste réduit les symptômes. Cependant, si votre enfant est trop petit pour s’asseoir à l’avant de la voiture, installez-le au centre du siège arrière, de telle sorte qu’il ait le regard sur la route. Il doit aussi être accompagné par une personne plus âgée. Ainsi, il pourra être réconforté par sa présence.

Il existe donc une pléthore de solutions pour soulager un enfant qui a un mal des transports. Choisissez celles qui paraissent plus faciles à appliquer pour le confort de votre enfant.

Attention j'arrive ! Mes articles touchent tous les sujets, je suis un 4x4 de la rédaction. Si tu veux des news sympas, mais informatives, je t'invite à me suivre. Let's go !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *