Blog d'actus pas comme les autres

Journal
Appareil féminin

Frottis : le test urinaire moins contraignant pourrait être proposé

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Le frottis est en général redouté par les femmes et vu comme une véritable épreuve. Ce qui pousse bien souvent les femmes à le retarder, voire le zapper complètement. Les chercheurs pour encourager davantage la prévention sont en quête d’un nouveau test. Une équipe de l’université de Manchester serait sur la bonne voie. Le frottis est pour l’instant le seul examen qui permet de détecter le cancer du col de l’utérus.

Bientôt un test urinaire pour les femmes

Ce test urinaire pourrait être utilisé à l’avenir pour le dépistage du cancer du col de l’utérus. Le frottis est un examen désagréable, douloureux parfois qui nécessite une visite chez le gynécologue. Pour inciter les femmes au dépistage précoce, les médecins, les spécialistes cherchent un nouveau moyen moins invasif, mais tout aussi efficace. Des chercheurs ont mis au point un test urinaire qui aurait les mêmes capacités de dépistage que le frottis. Les campagnes encouragent les femmes à se faire examiner régulièrement, mais elles ont tendance à s’essouffler dans le temps. Il faut se rendre à l’évidence, le frottis est boudé par les femmes. Il faudra attendre encore quelques années avant de voir le test urinaire débarquer sur le marché. Des recherches à grande échelle doivent être effectuées pour confirmer son efficacité et recevoir l’autorisation de commercialisation des autorités sanitaires.

Trop de femmes oublient le frottis

Plus de 50% des femmes sont peu ou pas du tout dépistées pour le cancer du col de l’utérus. En permettant de déceler les cellules cancéreuses, le frottis est jusqu’à lors le seul examen disponible. Il peut vous sauver la vie. Le col de l’utérus est le siège de nombreuses infections, elles peuvent être sexuellement transmissibles et restent le plus souvent bénignes. Pourtant, dans certains cas, elles évoluent en lésions cancéreuses. Plus de 65% des cancers sont survenus chez des femmes qui n’avaient pas fait de frottis dans les trois dernières années. On le pratique à partir de 25 ans et jusqu’à 65 ans et au-delà si le médecin le préconise. Le frottis est généralement pris en charge par l’assurance maladie dans le cadre du programme national de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus.

Attention au cancer de l’utérus

Il fait chaque année plus de 1000 victimes. Il a bénéficié au cours des vingt dernières années de grandes avancées au niveau de son diagnostic et de son traitement. Il est généralement découvert à un stade précoce grâce au dépistage via le frottis. Ce qui augmente les chances de guérison. Le nombre de cas et de décès a été diminué par deux, mais cette baisse pourrait être encore plus significative si plus de femmes se faisaient dépister. La prévention reste l’examen le plus efficace contre l’apparition du cancer du col de l’utérus et alliée à la vaccination, les chances de guérison sont améliorées. Cette pathologie est au douzième rang des cancers chez la femme en France. Il est donc important de se faire dépister via le frottis en attendant le test urinaire.

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Jennifer

Jennifer

Passionnée par le Web, je recherche sans cesse de nouvelles actualités pour vous les partager dans la joie et la bonne humeur. N'hésitez pas à commenter et à relayer !

Laisser un commentaire