e cigarette
E-Commerce

Quelle est la place de la cigarette électronique sur le marché français ?

Composé d’un réservoir, d’une bactérie et d’une résistance, la cigarette électronique a été créée et certifiée en Chine depuis les années 2000. Ce dispositif électronique permet de vaporiser un e-liquide aromatisé qui comporte de la nicotine ou non. Quelle place occupe la cigarette électronique sur le marché français ? Découvrez dans cet article des informations à ce propos.

L’e-cigarette et ses débuts en France

En France, les cigarettes électroniques ont été introduites pour la toute première fois dans les années 2010. Considérés comme une option beaucoup plus saine, ces dispositifs ont été élaborés pour aider les fumeurs à abandonner progressivement les cigarettes traditionnelles. Par la suite, la cigarette électronique a connu un succès fulgurant entre 2011 et 2014.

En effet, le nombre de personnes (fumeurs ou non) qui emploie ce substitut nicotinique par excellence a connu une hausse considérable en l’espace de trois ans. Toutefois, les rumeurs relatives aux effets néfastes de ce dispositif ont eu un impact négatif sur la croissance de cette industrie. De même, la non-réglementation a occasionné des incertitudes qui ont freiné l’emploi des cigarettes électroniques.

Cependant, la mise en œuvre de directives sur les produits du tabac a permis d’instaurer les premières mesures de normalisation du secteur. Néanmoins, ces premières mesures n’ont pas aidé cette industrie qui était toujours assimilée au tabagisme.

La situation du marché en chiffres

Avec la création d’une réglementation stricte en 2017, les cigarettes électroniques sont actuellement reconnues comme des produits réglementés. Cette démarche permet de remettre le dispositif sur les rails pour le bonheur des utilisateurs. En 2019, le marché français a donc enregistré une hausse remarquable en matière de profit soit un chiffre d’affaires supérieur à 820 millions d’euros. Cela permet à la France d’occuper la troisième place derrière les États-Unis et le Royaume-Uni.

Par la suite, l’industrie de l’e-cigarette a connu une hausse de 21 % de 2017 à 2018. En outre, la majorité des produits présents sur le marché français provient de la Chine. Cependant, les e-liquides français occupent une place non négligeable soit un tiers des ventes enregistrées. Selon une étude du Xerfi, les magasins spécialisés ont emmagasiné un taux de vente élevé (soit 55 % de l’ensemble des ventes d’e-cigarettes dans le pays).

En revanche, les boutiques en ligne dont le pourcentage de vente était assez bas connaissent actuellement une révolution numérique. Il existe désormais un nombre important de boutiques virtuelles spécialisé dans la vente des cigarettes électroniques.

Passionnée par le Web, je recherche sans cesse de nouvelles actualités pour vous les partager dans la joie et la bonne humeur. N'hésitez pas à commenter et à relayer !