On se pose souvent la question, l’assurance habitation est-elle obligatoire ? Cela va dépendre de votre statut. Elle n’est pas obligatoire pour les propriétaires qu’ils soient occupants ou non. Il est tout de même fortement conseillé de souscrire un contrat, car un sinistre est toujours possible.

Si vous êtes locataire, vous devez absolument souscrire un contrat d’assurance habitation, c’est obligatoire et cela concerne les logements occupés ou non.

ravalement de facade a belfort

Établir correctement le nombre de pièces pour l’assurance habitation

Lorsque vous souscrivez un contrat d’assurance habitation que ce soit pour une résidence principale, secondaire, un logement occupé ou non, vous devez dans un premier temps établir de façon précise le nombre de pièces que ce soit pour un appartement ou encore une maison. Ce n’est pas toujours évident, car le calcul des pièces peut varier d’une compagnie à l’autre. Pour fixer le montant de votre cotisation, l’assureur a besoin de connaître la taille de votre logement.

L’inventaire des pièces est donc nécessaire. Plus votre logement est grand et plus la prime sera importante et cela, que vous soyez propriétaire ou locataire. Il est impératif de ne pas commettre d’erreur lorsque vous déclarez la surface de votre habitation. Une pièce ne compte que si elle a une surface minimale de 9m2.

Les pièces à exclure, à compter

Dans un logement, la cuisine, la salle de bain, les toilettes, les pièces non aménagées comme le débarras, la buanderie, le couloir ne sont pas à compter en pièces principales, mais cela peut varier d’une compagnie à l’autre. Il faut donc bien se renseigner. Si vous devez faire des travaux d’extension, il faut avertir votre assureur, car votre prime devra être recalculée. Si vous omettez ce genre d’information, vous risquez en cas de sinistre de ne pas être indemnisé.

À lire  Ramasser du bois dans la forêt pour le chauffage, la fausse bonne idée ! 

La surface à déclarer auprès de votre assureur peut varier, il est impératif de bien se renseigner sur les modalités. Si vous faites la moindre erreur, cela peut impacter le montant de l’indemnisation en cas de sinistre. Si les pièces dépassent 30, 40m2, l’assureur peut les comptabiliser en deux pièces. Les mezzanines peuvent avoir une hauteur de plus de 1.80 mètre, vous pouvez alors les comptabiliser comme une pièce à part entière de votre logement.

Il est essentiel de ne pas surestimer le nombre de pièces ni de sous-estimer la surface. Les pièces à déclarer sont le salon, la salle à manger, les chambres, le bureau, les combles aménagés.