Blog d'actus pas comme les autres

Journal
Le tennis

Les bases indispensables du tennis : nos conseils pour gagner

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

En tant que pratiquant de tennis, vous devez savoir qu’il existe quatre piliers pour la progression : la technique, la tactique, le physique et le mental. Ainsi, pour pouvoir passer d’un pallier à un autre, il faut remplir entièrement les quatre points. Explication.

Premier pilier : La Technique

Qu’est-ce que la technique au tennis ? Si on prend la définition brute c’est « l’ensemble des moyens mis en œuvre pour effectuer efficacement une tâche ». Au tennis, c’est la fait de maîtriser un ensemble de techniques gestuelles. En d’autres termes, c’est un travail d’intellectualisation du geste afin de pouvoir le reproduire automatiquement. La technique se fonde sur plusieurs éléments : L’équilibre, le transfert du poids du corps, la locomotion, la mobilisation du bras, le rythme, l’adresse et la tenue de raquette.

Évidemment, l’apprentissage de la technique ne se fait pas tout seul et comprend quatre étapes :

  • Je ne sais rien : Quand on débute au tennis, il est impossible de connaître les fondamentaux. Il faut ainsi accumuler les connaissances en prenant des cours avec un moniteur diplômé tout en regardant les bons joueurs pour prendre exemple sur eux.
  •  Je commence à comprendre mes erreurs : A ce stade là, on commence un peu à y voir plus clair , on sait reconnaître ce qui est juste techniquement et ce qui ne l’est pas. Si on en est conscient, ça ne veut pas dire qu’on est capable de corriger les erreurs de suite. Pour cela, il faut beaucoup d’entraînement, de répétition et de patience pour habituer notre corps.
  • Je connais mes qualités : A partir d’ici, on est capable de savoir les gestes que l’on maîtrise. Si beaucoup croit que ça suffit pour bien jouer au tennis, c’est faux. Dans cette étape, il faut encore réfléchir pour réussir. Il suffit qu’on se déconcentre et le geste ne fonctionnera plus.
  • Je fais les choses de façon automatique: C’est la dernière étape de l’apprentissage. On est maintenant capable de faire les gestes de façon automatique. Il est donc possible, à ce stade de penser à autre chose (à la tactique par exemple) tout en frappant la balle.

Deuxième pilier : La tactique

Avec la technique, la tactique est un domaine essentiel à travailler au tennis. En effet, il est important de se fixer une tactique de jeu et ainsi éviter de taper la balle sans aucun objectif. Celle-ci pourra et devra évoluer au fil de la rencontre en fonction de l’adversaire et de l’environnement.

Ainsi, selon Delgery (professeur et auteur de plusieurs livre sur le tennis), la tactique est « l’art de combiner l’action de ses forces et faiblesses de l’adversaire en vue d’obtenir le maximum d’efficacité ». En d’autres termes, c’est l’ensemble des décisions de jeu que prend le joueur pour répondre aux différentes situations et arriver à ses fins.

Selon Georges Kusmierczyk (professeur de STAPS) , il existe neuf rôles tactiques à connaître :

  • Le prudent : Celui qui vas tenir l’échange afin de ne pas faire de faute
  • Le placeur : Celui qui vas tenir l’échange afin de provoquer une faute de son adversaire
  • Le repousseur : Celui qui vas repousser son adversaire derrière la ligne de fond afin de provoquer une faute ou de pouvoir attaquer lors d’une balle courte
  • Le frappeur : Celui qui vas produire des balles rapides dans le but de provoquer la faute ou de réaliser un coup gagnant
  • Le débordeur : Celui qui sort son adversaire du terrain afin d’avoir une balle facile et de terminer le point
  • Le fixeur : Celui qui maintien son adversaire dans une zone du terrain et qui lui interdit donc toute initiative
  • L’avanceur : Celui qui joue dans le terrain et ainsi déséquilibre son adversaire.
  • Le suiveur : Celui qui enchaîne des balles à mi-court pour prendre position dans la zone d’attaque.
  • Le volleyeur : Celui qui gagne des points dans la zone d’attaque.

Troisième pilier : Le physique

Tout joueur de tennis souhaitant un minimum de performance, se doit de développer son physique. Ancien Directeur Technique National, Patrice Dominguez avait même déclaré que : « Si le joueur n’est pas ou ne devient pas un athlète, il n’a aucune chance dans le tennis d’aujourd’hui et encore moins dans celui de demain ».

Si c’est valable pour tous les sports, le tennis demande un travail sur six points importants :

  • La vitesse : Un joueur de tennis est en action environ une vingtaine de minutes par rencontres. Le type d’effort pendant ce temps, est essentiellement de la vitesse.
  • L’endurance : Qui consiste à avoir les capacités de poursuivre une activité physique de faible intensité sur le long terme.
  • La résistance : Qui correspond à la capacité d’explosivité
  • La souplesse : Avec les flexions pendant les coups, avoir de la souplesse est important.
  • La force : Qui correspond à l’énergie qu’un muscle ou un groupe de muscle peut opposer à la résistance.
  • La puissance : C’est la capacité de vitesse. Votre corps doit aller vite, votre balle doit aller vite.

Important : Au-delà de la performance, le physique permet de se sentir mieux dans sa peau et sans son corps. Pour cela, 15 minutes de sport par jour permet de pouvoir être mieux dans sa vie.

Quatrième pilier : Le mental

Boris Becker, ancien joueur de tennis a affirmé « Je crois que c’est l’aspect mental qui est la partie essentielle du tennis, mais les gens ne le savent pas ». Et effectivement, le mental représente une bonne partie du tennis en compétition. Si les trois piliers précédents sont suivis, il ne reste plus qu’à la tête de fonctionner correctement. Mais qu’est-ce que le mental ? Pour moi avoir un bon mental, c’est savoir se poser les bonnes questions.

On parle de mental au tennis surtout pour pour aborder les matchs. En effet, c’est le seul moment où le joueur se retrouve face à lui-même pour gagner une rencontre. Ainsi, avoir du mental c’est savoir gérer également les éléments tel que :

  • La concentration
  • La gestion du stress
  • L’estime de soi
  • La confiance
  • Le relâchement
  • La respiration

Pour bien travailler votre mental, il est possible de vous inspirer ce que font les joueurs Pro. Souvent, ils utilisent des routines (serviette sur la tête, boisson, se motiver..). Le plus important c’est de trouver ce qui vous permettra de récupérer votre concentration et votre calme.

Conseils :

  • Essayer de faire le vide, de ne pas penser au point précédent mais plutôt de se concentrer sur le point suivant.
  • En cas de défaite, il faut toujours l’analyser. En effet, souvent on n’est trop dans le négativisme alors que si on se concentrait plus sur ce qui ne fonctionnait pas pendant la rencontre, on éviterait de refaire la même chose la fois d’après.

Conclusion

Un match de tennis ne se gagne pas comme beaucoup le pense, uniquement sur sa technique. Il faut également jouer sur son physique et sur sa finesse tactique mais également sur ses qualités mentales pour pouvoir prétendre à la victoire finale.

Les bases indispensables du tennis : nos conseils pour gagner
4 (80%) 4 votes

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire