Ecrire
Entreprise

Comment déclarer des heures de soutien scolaire ?

Le marché des cours particuliers est un marché en plein essor. De plus en plus d’élèves, du collège aux études supérieures, ressentent le besoin de se faire accompagner par un professeur particulier, et de plus en plus de professeurs ou étudiants aguerris se proposent de donner de tels cours. C’est particulièrement en France : le pays occupe la première position européenne dans le secteur.

Pourquoi déclarer des heures de cours particuliers ?

La tentation du travail au noir

Déclarer ses heures semble long, compliqué et coûteux. On serait vite tenté de ne pas déclarer les cours donnés, et donc de travailler “au noir”. On se dit que l’on ne risque rien, surtout si l’on ne donne que quelques heures de cours. Mais le travail non déclaré reste illégal, et il encoure des risques pour le professeur particulier comme pour l’élève. Ce délit risque par exemple de supprimer les allocations sociales ou la protection sociale du professeur.

Les avantages de la déclaration fiscale

Déclarer ses revenus pour un professeur particulier permet d’abord d’exercer son activité en toute sérénité. De plus, certains avantages ont été accordés par les pouvoirs publics ces dernières années pour encourager les déclarations fiscales de ces professeurs. Pour le professeur particulier, en plus des avantages en termes de droit sociaux, un crédit d’impôt à hauteur de 50% des dépenses engagées pour les cours particuliers lui est accordé. Du côté de l’élève, les familles qui font appel à des entreprises donnant des cours à domicile peuvent désormais bénéficier d’un taux de TVA réduit.

Quel choix de statut pour le professeur particulier ?

La déclaration des revenus du professeur particulier va dépendre de son choix de statut. Plusieurs options s’offrent à lui.

Le statut d’auto-entrepreneur, l’option la plus répandue

L’option la plus répandue est d’être à son compte, en se créant un statut d’auto-entrepreneur, ou encore en créant une micro-entreprise. Un statut d’auto-entrepreneur est très avantageuse : vous êtes parfaitement libre d’organiser votre activité comme bon vous semble et avez peu de frais. Vous pouvez également bénéficier de l’Acre, une aide qui s’adresse aux nouveaux auto-entrepreneurs. Surtout, la création de son statut d’auto-entrepreneur est très facile à mettre en œuvre : quelques démarches sur Internet permettent d’obtenir un numéro SIRET et de lancer son activité.

Les autres statuts possibles

Il est aussi possible d’être salarié, si l’on est attaché à un organisme de soutien scolaire. Enfin, un autre statut possible est la SARL (Société à Responsabilité Limitée). Il faut alors être au moins deux associés, et donc avoir un vrai projet de cours particuliers mené par plusieurs entrepreneurs.

Faire sa déclaration de revenu en fonction de son statut

Pour un auto-entrepreneur

La déclaration des revenus d’un auto-entrepreneur est très simple : elle se fait désormais en majorité sur le site de l’URSSAF ou sur l’application Autoentrepreneur. Il suffit de renseigner, chaque mois ou chaque trimestre, son chiffre d’affaires sur la période en question.

Dans les autres cas

Pour les professeurs salariés, la déclaration des revenus est encore plus simple. Comme tout salarié, son activité est directement déclarée par l’organisme auquel il appartient. Enfin, les SARL sont quant à elles soumises à l’impôt sur les sociétés et doivent donc déclarer leur chiffre d’affaires, leurs dividendes, les rémunérations de leurs membres, etc.

En clair, déclarer des heures de soutien scolaire, c’est bien plus simple qu’il n’y paraît ! De quoi vous encourager à prendre ou à donner des cours particuliers.

Passionnée par le Web, je recherche sans cesse de nouvelles actualités pour vous les partager dans la joie et la bonne humeur. N'hésitez pas à commenter et à relayer !