Le bruit peut gêner le sommeil et entraîner des insomnies, ce qui peut être dommageable pour la santé. Outre les bouchons d’oreilles, le casque anti-bruit peut être une solution pour dormir plus sereinement. Il assure une protection contre toutes les nuisances sonores : voisinage, soirée animée dans un appartement. Le casque anti-bruit peut aussi être utilisé pour atténuer les acouphènes. C’est une alternative pertinente pour dormir au calme, pour s’isoler du bruit extérieur.

Casque insonorisant : efficace pour un repos bien mérité

Le casque anti-bruit est aussi un accessoire très utile si l’on partage le couchage avec une personne qui ronfle. Il a la facilité de masquer suffisamment les ronflements pour ne plus être dérangé et réveillé la nuit. Certaines marques proposent des casque pour enfants, pour bébés. Toutes les personnes qui travaillent avec des heures décalées, les voyageurs contraints au décalage horaire trouvent dans cet accessoire de nombreux bienfaits. Il est conçu spécialement pour ne pas gêner. Léger, très peu encombrant, il facilite grandement la vie et il vous assure des nuits sans bruit. Selon les modèles, il peut prendre la forme d’un casque de sommeil souple, confortable et très isolant. Il peut aussi intégrer des écouteurs pour apprécier une musique douce, bruit du vent, de la pluie, de la mer.

Le casque insonorisant, il faut bien le choisir

Créé à l’origine pour les pilotes de ligne, le casque anti-bruit avait pour objectif de minimiser les distractions, d’augmenter la relaxation durant les vols longs. Aujourd’hui, il est utilisé aussi bien à la maison, dans les transports, au travail, pour se concentrer sans être dérangé par les bruits extérieurs. Il existe deux catégories, les casques passifs qui peuvent réduire le niveau sonore jusqu’à 20 décibels et les casques actifs, l’utilisateur n’entend que le silence. Il réduit le volume sonore jusqu’à 40 décibels. Le casque anti-bruit est conçu pour vous faciliter l’endormissement, il augmente le facteur de confort. Vous trouverez en lignes des références à partir d’une vingtaine d’euros. Pour choisir votre casque anti-bruit, il faut tenir compte de vos besoins, du niveau sonore de l’environnement et du type de port qui vous convient le mieux.

À lire  Cancer du poumon et colorectal : le sport réduirait les risques