Face à une telle situation, de nombreuses personnes peuvent paniquer, perdre leurs moyens, car elles ne savent pas vraiment quoi faire pour aider le patient en détresse. La gestion d’une urgence médicale passe par une bonne organisation. Il faut garder son calme, prendre le temps de bien réfléchir. Vous pouvez contacter le Samu, les pompiers, la police ou le 112 qui est le numéro d’urgence européen. Il convient de donner des instructions précises aux secouristes.

Une urgence médicale est impossible à prévoir

Les urgences médicales arrivent sans le vouloir. On peut tous être confrontés un jour ou l’autre à une telle situation. Les urgences médicales peuvent entraîner une bonne dose de stress. Connaître les bons gestes permet de protéger la santé des autres, de mieux gérer la situation. Difficultés respiratoires, pertes de connaissance, accidents de la route, brûlures, fractures, crise cardiaque, les cas d’urgence sont multiples. On distingue quatre types d’urgence : absolue qui correspond à une détresse vitale, l’extrême urgence qui peut évoluer très vite, relative qui nécessite une surveillance. Le 15 et le 112 sont des numéros gratuits et disponibles 24 h sur 24. Au téléphone, il faut parler calmement. On vous demandera vos coordonnées, la nature de l’urgence.

Quand appeler les pompiers ?

Lorsque l’on assiste à un accident de la route, à un incendie, il faut appeler les pompiers. Ils sont joignables au 18. Les pompiers sont disponibles sur tout le territoire. Ils sont toujours là pour venir en aide à la population. Une urgence médicale peut être stressante. Grâce à un stage chez les pompiers, vous pourrez obtenir une formation précise et de qualité. Ils vous apprendront les gestes de premiers secours. 

À lire  Pose de facettes dentaires : retrouvez un sourire éclatant !

Apprenez à vos enfants à contacter les secours en cas d’urgence médicale. L’astuce est de noter sur le frigo les numéros d’urgence : 15, 18, 112. Chaque jour, il y a des urgences, des accidents de la route. Il faut connaître certains gestes, ne pas paniquer et apporter une réponse adaptée à la situation d’urgence médicale.