la planche Ouija
Loisirs

La planche de Ouija : à la découverte du paranormal

Partagées entre crainte et curiosité, de nombreuses personnes, notamment adeptes du spiritisme, n’hésitent cependant pas à essayer la planche Ouija pour mettre un pied de l’autre côté du voile. De nombreuses personnes reviennent de cette expérience entièrement changées et désormais conscientes de l’existence d’un monde des esprits plus proche qu’on ne le pense. Mais alors que certains chercheurs racontent des expériences qui ont tourné au cauchemar, d’autres continuent de considérer cette planche comme un jeu de société tel que cela a été présenté à ces débuts en 1890.

La planche de Ouija : origines et inspirations

Dans le nom Ouija, on reconnait sans aucune difficulté deux syllabes bien distinctes « oui » et « ja ». Le mot « oui », un mot français, signifie simplement l’acquiescement favorable à une demande. Le mot « ja » par contre, il faudra aller puiser dans la langue allemande pour comprendre qu’il signifie aussi oui et se prononce en fait « ya ». Au sens littéral, on dira que le Ouija signifie simplement « OUIOUI ». Présentée à ces débuts comme un jeu de société, la planche Ouija fut créée par Charles Kennard et Elijah Bond en 1890. Dans les boutiques de jeux de l’époque, la planche ne fit pas fureur auprès des enfants ni des parents. Passant de compagnie en compagnie, le brevet appartient actuellement à la marque Parker, filiale de Hasbro. Les toutes premières productions furent vendues en 1901.

Mais d’où leur est-il venu l’inspiration d’un tel outil adoré des médiums et autres spirites ? On lui reconnait en effet des similitudes par rapport à la scapulomancie babylonienne, coréenne, japonaise ou par rapport au Psychographe créé par Hudson Tuttle dix ans plus tôt avant la création de la planche de Ouija. Un an avant sa sortie, Georges Foster Pearson créa son Cablegraphe toujours pour communiquer avec les esprits. Que dire de la planche chinoise fújī recouverte de sable et accompagnée d’un stylet qui avait la forme d’un « Y » ?

Présentation de la planche Ouija

La planche Ouija est une planche peinte tout à fait ordinaire sur laquelle il y a marqué des signes. En effet, on y a transcrit les mots « bonjour », « oui », « non », toutes les lettres de l’alphabet latin et les dix chiffres arabes (0 à 9). En haut de la planche, aux deux extrémités on retrouvera les images du soleil à gauche et celle de la lune à droite et pour finir « au revoir » au milieu, en bas. Le seul accessoire qui accompagne cet outil est la goutte ou ce que certains appellent l’oracle que l’esprit ou l’entité avec lequel on veut communiquer utilise pour s’exprimer en la positionnant sur les lettres et les chiffres.

Le Ouija, une porte d’entrée vers le paranormal

La planche de Ouija s’est avérée être plus qu’un jeu de société. Elle est devenue un des outils de prédilection des médiums pour communiquer avec les esprits de l’au-delà. Des personnes qui ont perdu de proches parents (un mari, une femme, un enfant, un amoureux…) utilisent la planche de Ouija pour renouer contact avec eux. Ils disent souvent vouloir se rassurer qu’ils vont bien là où ils sont. D’autres chercheurs font cette expérience dans le seul but de parler à des anges ou à des démons et autres esprits maléfiques afin de sympathiser avec eux et d’acquérir des pouvoirs. Ces genres de situations se soldent souvent par des possessions démoniaques. D’ailleurs, son mode de fonctionnement en dit long sur ses finalités paranormales.

Fonctionnement du Ouija

Précautions  

Il est fortement déconseillé à une seule personne de faire l’expérience de la planche Ouija. Deux personnes ou plus dans un endroit calme aux lumières tamisées, en pleine nuit profonde ou à l’aube avec zéro vent. Ce sont les conditions optimales pour pouvoir espérer communiquer avec les esprits au travers de la planche de Ouija.

Utilisation proprement dite 

La planche de Ouija est placée au centre du groupe. Les participants déposent leurs doigts sur la goutte au centre tout en se gardant de l’appuyer. Pour faire appel à un esprit, il y des formules consacrées comme : « esprit de (nom de l’esprit ou de la personne défunte) ou esprit qui hante ces lieux, nous entends-tu ? Si oui, manifeste-toi ». S’il répond, la goutte se positionnera sur le « OUI ». Pendant la conversation, certains médiums s’assurent qu’il s’agit bien de la personne en posant à l’esprit certaines questions sur des sujets qu’ils sont peut-être les seuls à maîtriser. Quand ils obtiennent de mauvaises réponses, ils s’empressent de mettre fin à la communication. À la fin de la conversation, ils disent toujours au revoir à l’esprit : « esprit je dois te quitter et je te renvoie d’où tu viens » et ensuite ils mettent la goutte sur « au revoir ».

Les mises en garde

Il est fortement martelé aux personnes qui utilisent la planche de ne jamais oublier de dire au revoir avant de mettre fin à la conversation. Ils doivent également mettre fin au plus vite à la conversation dès que l’esprit invoqué se met à faire un décompte de 9 à 0 ou de Z à A.  

Bon à savoir

Pour les scientifiques, la planche de Ouija est une pseudoscience contrôlée par l’inconscient des participants. Ils l’appellent ce contrôle effet idéomoteur.

Attention j'arrive ! Mes articles touchent tous les sujets, je suis un 4x4 de la rédaction. Si tu veux des news sympas, mais informatives, je t'invite à me suivre. Let's go !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *