Comment fonctionne le chauffage industriel ?

Le chauffage ne concerne pas uniquement les résidences privées. Les grands espaces industriels ont aussi des besoins en chauffage très importants. On parle généralement de besoins fixes (pour des bâtiments) ou mobiles dans le cas de travaux réalisés en extérieur. Pour une installation, il faut tout d’abord se positionner pour l’un des trois modes de chauffage industriel qui existe : convection, rayonnement et conduction. Même si en réalité, la conduction n’est pas envisageable pour le chauffage de personnes. Dans cet article, on vous dit comment fonctionne le chauffage industriel par convection et par rayonnement.

Chauffage industriel par convection : principe et fonctionnement

Le chauffage par convection n’utilise que la convection naturelle sans véritable dispositif (ou procédé annexe) de diffusion de chaleur. Même si, avec n’importe quel dispositif de production de chaleur, un effet de convection peut être tout à fait perceptible. Mais, de quoi s’agit-il concrètement ? De l’air ambiant à travers un radiateur (ou un aérotherme) subit un mouvement ascensionnel. Par un phénomène de convection naturelle, la chaleur monte et le froid descend par modification de densité.

Le principe est assez simple : l’air chauffé dans le convecteur, par la résistance électrique, monte à l’intérieur de l’appareil puis passe dans la pièce par des grilles ou des ailettes. Une fois sorti du convecteur, cet air chaud continue de monter dans la pièce jusqu’au plafond, en expulsant vers le plancher, l’air froid.

Certains modèles de convecteur sont dotés de grilles sous la face inférieure de sorte que l’air froid situé au sol puisse monter à son tour dans l’appareil pour y être chauffé. Si le chauffage industriel par convection a pour avantage de ne mettre à contribution aucune pièce mécanique, ce mode de chauffage présente tout de même un caractère indirect. La chaleur dispensée par la machine se répand dans le local en fonction de ces mouvements de convection.

Chauffage par rayonnement : quel fonctionnement ?

Le rayonnement suit le principe de la chaleur du soleil. Ce type de chauffage industriel repose sur l’émission d’ondes infrarouges sur de grandes surfaces. Le flux libéré va réchauffer dans un premier temps les corps, les objets et les parois environnantes avant de réchauffer l’air par micro-convection à partir des surfaces préalablement réchauffées. On n’observe pas de mouvement d’air. Ainsi, la chaleur est plus diffuse.

Ce principe de distribution de la chaleur fonctionne à partir de nombreux modes de chauffage : radiateurs hydroniques, planchers chauffants, panneau radiant (électrique) et divers types de foyers dont le foyer de masse. Ce dernier est doté d’une grande capacité à stocker la chaleur, car enveloppé de matériaux dont l’inertie thermique est élevée.

Le chauffage par rayonnement est de loin le plus efficace et le plus confortable des chauffages industriels. Et pour cause ! On note un bon rendement malgré des courants d’air et peu de perte de chaleur par les parois mal isolées que sont : le plafond, les fenêtres et les murs.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Laissez un commentaire :

© 2018 All rights reserved

Thème conçu avec Elementor