Le masque fait maison contre le coronavirus, attention aux erreurs

Le port de bavette fait partie des mesures barrières en vigueur contre la propagation du coronavirus. Disponibles dans les différents commerces de la France, ces masques deviennent de plus en plus difficiles d’accès. Face à cette pénurie, les modèles fabriqués à la maison peuvent être aussi efficaces. À condition qu’ils soient fabriqués selon certains critères !

Règle N° 1 : Choisir le bon matériau de fabrication

C’est la première exigence à satisfaire lorsqu’on désire fabriquer son propre masque. En effet, pour que le dispositif artisanal protège efficacement la personne qui le porte, le matériau choisi ne doit être ni trop filtrant, ni trop opaque. Ce qui est le cas des toiles, des non-tissés ou des tissus en coton 120 fils, en polyamide ou en viscose. Par contre, il vaut mieux éviter d’associer des filtres amovibles, d’aspirateurs ou à café à la fabrication. Malgré leur bonne capacité filtrante, ces matériaux pourraient libérer des substances irritantes et/ou nocives.

Selon Olivier Peyrat, directeur général de l’Association française de Normalisation (AFNOR), un bon masque de protection contre le Covid 19 doit comprendre plusieurs couches. Ainsi, il faut superposer au minimum deux tissus. En fonction de la matière utilisée, le nombre de couches peut augmenter. L’essentiel est que la pièce faciale offre de bons résultats en termes de respirabilité tout en servant d’écran anti-postillons.  

Règle N° 2 : Tenir compte des modèles en vigueur

Avec ou sans machine, un masque barrière doit pouvoir couvrir le nez, la bouche, les joues et le menton de l’utilisateur. Il doit être réalisé sans couture sur le devant, sans soupapes inspiratoires et/ou expiratoires, et disposer d’un jeu de bride pratique. Certains modèles peuvent avoir des poches permettant d’insérer des filtres ou d’autres masques. D’autres peuvent être portés par-dessus des respirateurs N95.

Les patrons des masques en vigueur sont proposés dans le référentiel de fabrication de masques de l’AFNOR. Il s’agit notamment du modèle à plis et celui de type bec-de-canard. Les dimensions à respecter ainsi que les recommandations d’utilisation et d’entretien y sont également disponibles.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Laissez un commentaire :

© 2018 All rights reserved

Thème conçu avec Elementor