Tu n’arrêtes pas de prendre des selfies, tu as la maladie de selfitis

Selfie

Tu as sans doute déjà vu ces femmes ou ces hommes dans les rues du monde entier qui ne peuvent pas s’empêcher de mitrailler tout ce qui peut bouger. Si certains se focalisent sur le paysage, d’autres ont une nette préférence pour leur apparence, mais saches que les selfies te mènent tout droit au selfitis et ce n’est pas une nouvelle mode.

Le selfie débarque avec le nouveau capteur

Avec ou sans perche, avec ou sans sourire, avec ou sans vêtement même pour les moins frileux, le concept du selfie a pris de l’ampleur au fil des années. Les fabricants ont eu le loisir d’installer une caméra frontale, ce qui permet de prendre une photo en te voyant dans l’écran sans te tortiller. Tu as sans doute connu l’époque insupportable où tu devais essayer au moins 20 fois de te prendre devant ce paysage somptueux. Le seul capteur se situait à l’arrière du téléphone portable et le rendu était toujours chaotique. Avec cette envie de prendre ton portrait, Apple, Samsung and Co ont eu la joie de développer le double capteur.

Une publication obligatoire sur les réseaux

Avec l’essor d’Instagram, de Snapchat et de Facebook, toutes les excuses sont bonnes pour se prendre en photo. Les selfies s’affichent dans les moindres recoins sans aucune retenue. Les paysages ont même été zappés puisque tu t’attardes surtout sur ton nouveau pull, ta coupe de cheveux ou encore ton animal préféré, voire ton maquillage chopé dans le dernier tutoriel à la mode. Seul, en couple, avec des amis ou la famille, tu te mitrailles en oubliant pratiquement tout ce qui peut t’entourer. C’est donc la porte d’entrée à cette addiction qui grignote ton quotidien un peu plus chaque jour et tu seras ravie d’apprendre que si tu ne peux pas te passer de ces photos, tu es atteint de la maladie de selfitis. Tu penses sans doute que ce nom est insolite, drôle, marrant, sympa et tu as même le loisir de le reprendre dans ton prochain selfie, mais il s’agit tout de même d’un trouble mental.

Trois profils pour cette maladie de selfitis

Il y a trois ans auparavant, certains annonçaient un problème de taille à cause de ces selfies qui prenaient une place considérable. À cette époque, un article avait plutôt était pointé du doigt, mais désormais il prend malheureusement tout son sens. En effet, la maladie de selfitis est bien réelle selon l’Université de Nottingham Trent située au Royaume-Uni. Elle a collaboré avec la Thiagarajar School of Management. Lors de leur enquête, ils ont identifié trois profils et tu feras peut-être partie de l’un d’eux :

  • Plus de trois photos par jour non postées pour les plus atteints
  • Plus de trois selfies, mais cette fois ils sont relayés sur les réseaux
  • Les cas les plus graves concernent plus de 6 selfies et cette envie irrésistible de dégainer le mobile

Les chercheurs estiment que tu as sans doute un manque de confiance, ce qui te pousse à te prendre en photo. Tu sais désormais que ces selfies peuvent te conduire vers un trouble mental qu’il est judicieux de traiter comme toutes les autres addictions.

One Reply to “Tu n’arrêtes pas de prendre des selfies, tu as la maladie de selfitis”

  1. Ha ca c’est tout moi :p

Laisser un commentaire