Iga Swiatek remporte son premier Roland Garros et sans perdre un seul set !

La finale dame de cette édition automnale de Roland Garros opposait l’Américaine Sofia Kenin à la très jeune Iga Swiatek. La Polonaise s’adjuge son premier grand chelem à seulement 19 ans. Dans le tableau de double, c’est la paire Mladenovic-Babos qui l’a emporté.

Une victoire en grand chelem sans perdre un set pour Swiatek

La jeune Polonaise est la belle surprise de cette quinzaine. Son formidable parcours jusqu’à la finale en ne perdant aucun set nous avait déjà impressionnés surtout avec sa victoire sur Simona Halep. Sofia Kenin a eu un parcours plus chaotique, mais la lauréate de l’Open d’Australie en début d’année a su se faufiler jusqu’en finale. Swiatek a bien mieux entamé cette finale en breakant en premier, mais son faible pourcentage de points gagné derrière sa première balle va permettre à Kenin de revenir.

Heureusement pour la Polonaise, Kenin ne va pas mieux servir et permettre à Swiatek de breaker deux fois (elle concédera également encore un jeu de service) pour remporter ce premier set 6/4. Le second a bien débuté pour Kenin avec un break d’entrée, mais l’Américaine n’a pas été performante sur ses secondes balles pour espérer garder son avance. Elle va se faire breaker 3 fois de suite et perdre le set et le match 6/1.

À défaut du simple, Mladenovic brille en double

Swiatek n’a pas douté dans ce match et elle a pu quasiment imiter son idole, Rafael Nadal, en remportant son premier grand chelem à seulement 19 ans. Mais pour suivre le chemin de l’espagnol, elle devra encore remporter ce tournoi 12 fois lors des 15 prochaines années.

La finale du double dames opposait Guarachi-Krawczyk aux tenantes du titre Mladenovic-Babos. La Française qui n’a pas su briller en simple a pu se consoler avec ce beau parcours en double. La paire franco-hongroise avait été injustement disqualifiée de l’US Open suite au test positif de Benoit Paire. C’est donc une belle revanche puisqu’elles sont remportées, cette finale en deux sets accrochés. Il y a eu un festival de break dans ce match (10 breaks au total), mais Mladenovic et Babos ont su être solide dans le money time. Elles remportent leur quatrième sacre majeur (deux Open d’Australie en 2018 et 2020 et Roland Garros en 2019) et elles peuvent espérer en gagnant encore dans les années à venir.

En simple, c’est la 5e année de suite qu’une joueuse n’ayant pas encore gagné de grand chelem s’impose à Roland Garros. L’édition 2021 qui devrait se jouer aux dates habituelles nous réservera peut-être encore des surprises.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Laissez un commentaire :

© 2018 All rights reserved

Thème conçu avec Elementor