Un cas de Coronavirus dans la « bulle » sanitaire new-yorkaise prévue pour l’US Open

Le Covid-19 touche très durement les États-Unis. La crise est de plus en plus forte, mais les instances américaines responsables du tennis ont décidé de maintenir l’US Open. Un choix facile à comprendre quand on sait que la fédération américaine de tennis n’a aucune assurance contre une pandémie pour son évènement phare. Un cas de Covid-19 vient d’être déclaré dans la bulle qui a été mise en place pour l’occasion. Le plus grand tournoi de tennis au monde est-il en danger ?

Des conditions drastiques pour le bon déroulement du tournoi…

La fédération américaine a tout fait pour que son tournoi soit maintenu. En raison de la pandémie, chaque joueur ne peut être accompagné que d’un seul membre de son équipe. Ils devront résider dans un hôtel bouclé et n’accueillant que des personnes participants au tournoi de près ou de loin. Les personnes concernées ont l’interdiction de se rendre à Manhattan pour une quelconque visite.

Évidemment, chaque personne a été testée au Covid-19 afin de vérifier son état de santé. Bien évidemment, un test PCR ne suffisant pas, les joueurs devaient se rendre au moins 2 semaines avant le début du tournoi afin d’être testés durablement. On considère qu’il faut au moins 3 tests PCR par intervalle de 7 jours pour être sûr de la non-contamination (à condition entre temps de respecter les gestes barrières et d’éviter les lieux concentrant trop de monde). Les journalistes ne pourront pas se rendre sur place et devront interviewer les joueurs par visioconférence. Pourtant, un cas de Covid-19 vient d’être annoncé.

… Mais de lourds forfaits qui font tâche

Cet individu testé positif au Covid-19 n’est ni une joueuse ni un joueur. Son identité n’est actuellement pas connue, mais les personnes-ressources ont été averties afin qu’elles prennent les dispositions nécessaires. Si d’autres personnes porteuses continuaient à travailler sans s’isoler, le tournoi pourrait être sérieusement mis en danger. Afin d’être rassuré, c’est pour le moment le premier cas positif sur 1400 tests effectués depuis le 13 août. Si le tournoi se déroule comme prévu, il faut tout de même noter un nombre de forfaits impressionnants et non des moindres.

Chez les hommes, Roger Federer avait déjà annoncé la fin de sa saison à cause de sa blessure au genou droit. Le gros forfait est sans aucun doute celui de l’espagnol Rafael Nadal qui a estimé que la situation actuelle n’était pas suffisamment bonne pour traverser l’Atlantique. Stan Wawrinka et Gaël Monfils ont également annoncé leur forfait pour des raisons similaires. Novak Djokovic – quant à lui – sera bel et bien présent. Il a notamment réussi à négocier un retour en Europe plus souple pour ceux qui iront loin dans le tournoi. Ces joueurs ne devront montrer qu’un simple test négatif au Covid-19 (daté de moins de 48 h) pour participer au tournoi de Hambourg et Rome. Chez les femmes, les forfaits sont également lourds puisque 6 joueuses du top 10 seront absentes. Il s’agit de la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty, Simona Halep (N2), Elina Svitolina(N5), Bianca Andreescu (N6), Kiki Bertens (N7) et Belinda Bencic (N9).

L’US Open doit débuter le 31 août prochain si d’autres cas de Covid-19 ne se déclarent pas d’ici là. 

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Laissez un commentaire :

© 2018 All rights reserved

Thème conçu avec Elementor