UFC-Que Choisir porte plainte contre Nintendo

L’association avait mis en garde Nintendo concernant les problématiques liées au Joy-Con de la Nintendo Switch. Pour UFC, les actions entreprises par Nintendo ne sont pas suffisantes, l’association a donc décidé d’attaquer le géant japonais en justice.

Rappel de la problématique

La Nintendo Switch est disponible depuis le 3 mars 2017 en France. Rapidement, les joueurs ont dû faire face à des soucis de connexions et de réactivité des Joy-Con, les manettes de la console. Beaucoup de joueurs se sont plaints de la non-réponse des manettes lors de l’appui d’une touche ou de l’actionnement des joysticks. Pendant le temps de garantie, il était facile d’envoyer sa manette au SAV, sauf que ces problématiques arrivent de façon aléatoire. Passer la garantie, les joueurs n’avaient plus aucun moyen de faire réparer gratuitement leur manette. Après un premier coup de pression de l’organisme sur Nintendo, le géant japonais avait décidé de prendre en charge la réparation. Cependant, les Joy-Con peuvent encore être défectueux quelques semaines après les réparations.

Quel effet bénéfique peut avoir ce recours au tribunal ?

UFC-Que choisir a donc décidé de porter plainte contre Nintendo pour obsolescence programmée auprès du procureur de la République de Nanterre. L’organisme a mandaté des experts afin d’effectuer des tests sur les Joy-Con. Il en est ressorti deux raisons pouvant expliquer les problèmes rencontrés par les consommateurs :

  • usure prématurée des circuits imprimés,
  • défaut d’étanchéité qui entraîne une quantité inquiétante de débris et poussières au sein du joystick.

Nintendo a récemment changé la conception de ses Joy-Con sans pour autant agir sur les deux problèmes cités plus haut. Cela signifie que le géant japonais continue de vendre des produits voués à tomber en panne rapidement. L’organisme a indiqué avoir reçu des dizaines de témoignages et que 65 % des consommateurs victimes ont rencontrés ce problème moins d’un an après l’achat de la manette. 25 % des consommateurs ont même constaté des problèmes moins de 6 mois après l’achat. Il faut espérer que cette problématique va amener Nintendo à revoir les composants qu’elle utilise ainsi que la conception globale des Joy-Con afin que les futurs ne soient plus programmés à mourir. Espérons également que les consommateurs rencontrant ces problèmes pourront faire réparer leurs manettes gratuitement et de façon définitive.

C’est une histoire qui pourrait ternir l’image de marque de Nintendo. Ils ont toujours été réputés pour produire des consoles de qualité et qui ne rencontrent quasiment aucun souci. L’avenir nous dira si cette action en justice portera ses fruits.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Laissez un commentaire :

© 2018 All rights reserved

Thème conçu avec Elementor