Blog d'actus pas comme les autres

Journal
Police

« Suicidez-vous » envers la police : les gilets jaunes indignent les Français

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Hier, lors de la 23e semaine des manifestations des gilets jaunes, on a assisté à des scènes surprenantes et fortement répréhensibles. Alors que le sujet des mauvaises conditions de travail des forces de l’ordre, de leur fatigue de plus en plus d’actualité et que la police doit faire face à une vague de suicides sans précédent, des manifestants ont lancé « suicidez-vous ». Depuis le début de l’année, plus de 28 agents se sont donné la mort.

Nouveau dérapage chez les gilets jaunes

Alors qu’un important dispositif policier était en place hier place de la République dans la capitale, plusieurs gilets jaunes ont scandé un slogan qui fait référence aux nombreux suicides au sein de la police, de la gendarmerie en 2019. La vidéo montrant ces manifestants entonnés « suicidez-vous » a vivement fait réagir les internautes sur les réseaux sociaux. En effet, ce sont ces mêmes personnes qui vont acclamer les policiers lorsqu’ils sont présents lors des attentats et aujourd’hui, elles viennent les accabler de propos innommables. De telles paroles sont simplement intolérables. Alors que l’on se rassemble en hommage à Notre Dame, ce peuple est-il conscient de ces mots révoltants et indigne de notre nation. Aujourd’hui la protection des libertés est bafouée.

Dégradations dans la capitale ce samedi 20 avril

Comme cela était prévu, plusieurs heurts ont donné lieu à des dégradations importantes, scooters brûlés, magasins pillés. Les gilets jaunes se plaignent de l’usage intempestif du LBD, des gaz lacrymogènes, des grenades, des arrestations, des gardes à vue, mais ne sont-elles pas une réponse normale à la déferlante agressivité des gilets jaunes lors des manifestations ? Un journaliste de la Voix du Nord a capté cette scène insoutenable ou les gilets jaunes criaient « flics suicidés, à moitié pardonnés ». Ces mouvements de contestations n’ont plus raison d’être. Certains sont là tous les samedis tout simplement pour « casser du flic ». Les Français savent-ils ce qu’ils doivent à la police ? Il faudrait se poser les bonnes questions.

La police détestée, bafouée et insultée

Le mal être des agents grandit. Ils sont de plus en plus exposés à la haine de la population. La plupart d’entre eux ont vu leurs conditions de travail se dégrader au fil du temps, mal payé, heures à rallonge, agressions. Aujourd’hui la police est à bout, mais elle doit tout de même protéger les Français. Ce 23e samedi de manifestation des gilets jaunes mobilisés depuis plus de cinq mois en France a de nouveau été marqué par des violences intolérables. Emmanuel Macron devrait répondre aux attentes du peuple ce jeudi. Il est regrettable qu’une fois de plus les gilets jaunes aient fait la loi dans les rues de Paris.

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Caroline

Caroline

Je suis ravie de partager avec toi toutes mes astuces, mes domaines de prédilection sont vastes, je te propose mon grain de folie pour agrémenter tes journées.

Laisser un commentaire