Prise de sang à jeun : pourquoi respecter cette contrainte ?

La prise de sang pour une analyse exige parfois que vous soyez à jeun. Qu’est-ce qui pourrait justifier une telle exigence ? Découvrez les motifs pour lesquels vous devez rester à jeun pour une prise de sang.

Qu’est-ce qu’un prélèvement sanguin ?

La prise de sang est une pratique médicale. Elle a pour but de vérifier certaines cellules du sang et d’autres éléments dissous dans le plasma (les anticorps, les facteurs de coagulations, etc.). Sur prescription de votre médecin, vous allez vous rendre dans un laboratoire. Les employés de ce service prendront connaissance de la requête précisant la nature de l’examen. Ensuite, vous subirez une ponction. Cette dernière se réalise généralement au niveau du pli du coude du patient. Un garrot aidera le laborantin à localiser votre veine. Une aiguille reliée à un tube sera utilisée pour recueillir le sang prélevé. Le nombre d’analyses exigé peut obliger l’intervenant à plus d’un tube pour recueillir le liquide récolté. Le délai pour obtenir votre résultat variera en fonction de la nature des tests effectués.

Pourquoi faut-il être à jeun ?

Pour diagnostiquer certaines maladies, les agents de santé exigent des analyses sanguines. Ces dernières se déroulent en respectant certaines recommandations. Parmi celles-ci figure le fait d’être à jeun. En fait, durant la digestion, votre sang sera chargé de différents nutriments, dont des protides, des lipides et des glucides. La présence de ces nutriments donnera un aspect laiteux au sérum pouvant perturber le résultat de vos tests. Pour exemple, lors du test de glycémie, vous devez être à jeun pour éviter que le sucre (glucide) provenant de la digestion n’affecte votre résultat. De même, lorsque la prescription du médecin concerne le bilan phospho-calcique (Calcium et phosphore) et le HGPO (hyperglycémie provoquée), vous êtes tenu d’être à jeun pour que les résultats révèlent l’état de la composition réelle de votre sang. D’autres analyses sont également concernées par cette privation, comme le C peptide, l’homocystéine, la gastrine, etc.

Comment précautions respecter ?

Vous devez éviter de manger 10 à 12 heures avant la prise de sang. Vous devez vous imposer ce délai pour garantir un bon résultat à votre test. Après votre diner, vous devez faire l’effort de ne pas manger de petites choses jusqu’à l’heure du coucher. Vous pouvez prendre votre repas du soir entre 19h et 20h. Ensuite, vous allez vous rendre le lendemain à 8h au laboratoire pour une prise sang. Vous aurez ainsi respecté la durée du jeûne.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Laissez un commentaire :

© 2018 All rights reserved

Thème conçu avec Elementor