Alimentation et nutri score
Gastronomie

Nutri score : le taux de mortalité augmente avec des aliments mal notés !

Selon une étude européenne réalisée dans plusieurs pays, il y aurait un lien entre une augmentation du taux de mortalité et la mauvaise notation de certains aliments par le « Nutri-score ». Comment cela est-il possible ? Qu’est-ce le Nutri-score ? Nous avons voulu en savoir plus.

Le Nutri-score : qu’est-ce que c’est ?

Vous en avez sûrement déjà entendu parler. En fait, vous l’avez même sûrement déjà aperçu lorsque vous faisiez vos courses au supermarché du coin.

Le Nutri-score est un système de notation. Il se présente sous la forme d’une étiquette qu’on retrouve sur de nombreux produits alimentaires. Le Nutri-score s’est donné comme mission de jauger et de donner la valeur nutritionnelle des produits alimentaires.

Les notes attribuées par le nutri-score sont-elles fiables ?

La notation donnée par le Nutri-score prend en compte plusieurs éléments. Il s’agit des quantités de sucres, protéines et fibres contenus dans ces aliments vendus dans les rayons des supermarchés. Les matières grasses et le sel sont également pris en compte. Le but du Nutri-score est simple : permettre aux individus de choisir leurs aliments en fonction des valeurs nutritionnelles. Et ce, afin de consommer plus sain et plus équilibré.

Mais à la lumière de la récente étude sur cette notation, beaucoup s’interrogent sur la fiabilité des données du Nutri-score. Dans un sens oui, le Nutri-score est utile, car il transmet des données importantes dans le cadre de l’alimentation. Par contre, dans un autre sens, il n’est pas tout à fait « complet » et peut encore être amélioré.

En effet, on retrouve le Nutri-score uniquement sur les produits manufacturés. Ainsi se dégage la première limite de ce système : les produits frais et bruts ne sont pas notés. Les fruits et légumes ne sont donc, par conséquent, pas concernés par les notes du Nutri-score. Pourtant, la médecine recommande qu’ils soient consommés de manière fréquente.

Les résultats de l’étude

Manger des aliments mal notés par le Nutri-score agirait sur le taux de mortalité de l’individu. En tout cas, c’est bien ce qu’affirme une étude menée récemment par une institution britannique. En effet, le « British Medical Journal » souligne une augmentation du taux de mortalité, pouvant varier de 3 à 10 %.

L’étude va même plus loin en donnant plus de précisions sur le plan statistique. Par exemple, l’augmentation du risque lié à l’apparition des maladies digestives est dans un intervalle « 2 – 45 % ». Quant au cancer, l’augmentation du risque a été évaluée comme pouvant varier de 8 à 13 %.

Dans cette étude, les maladies circulatoires ont les taux les plus bas. En effet, dans ce cas, l’augmentation du risque n’est que de 4 à 11 %. De l’autre côté, le taux le plus élevé concerne les maladies respiratoires. Ainsi, dans ce cas, l’étude révèle que l’augmentation part des 22 et peut atteindre la barre des 59 %.

Malgré toutes ces précieuses informations, de nombreux chercheurs se tournent vers une nouvelle option : « l’éducation nutritionnelle ».

Passionnée par le Web, je recherche sans cesse de nouvelles actualités pour vous les partager dans la joie et la bonne humeur. N'hésitez pas à commenter et à relayer !