Blog d'actus pas comme les autres

Journal
Glace

Fonte des glaces au Groenland : un rythme multiplié par 6

Partager sur facebook
Partager sur twitter

La situation serait de plus en plus dramatique, le niveau de l’océan grimperait de plus de 64 mètres. Les flots de ce fait engloutiraient de nombreuses villes littorales et même des états entiers tels les Pays-Bas. La fonte des glaces s’accélère en raison du réchauffement  de la température de l’eau de mer. Elle a été multipliée par quatre entre 2003 et 2013.

Une eau de mer de plus en plus chaude

Jusqu’à présent, c’était plutôt la calotte glaciaire qui fondait principalement dans les glaciers du sud-est du Groenland. Plus de 252 milliards de tonnes de glace sont perdues chaque année. Selon une étude parue ce lundi, les glaces fondraient six fois plus vite aujourd’hui que dans les années 80. Pour parvenir à ces résultats effrayants, les scientifiques s’appuient sur tout un arsenal de satellites, de stations météo. Aujourd’hui, c’est malheureusement un phénomène qui concerne les quatre coins du Groenland pas juste les parties chaudes du sud. Ce qui pourrait avoir des conséquences dramatiques pour l’humanité tout entière. Actuellement, le niveau de la mer augmente sur tout le globe en moyenne 3 mm par an. Plus il fait chaud plus l’océan prend de la place.

Est-ce irréversible ?

Le climat se réchauffe, c’est une évidence. Cela va entraîner des modifications importantes à l’échelle planétaire si les températures continuent à se réchauffer. Si le niveau de la mer augmente de trois mètres, toutes les côtes du Nord, les ports, les grandes villes comme New York seront engloutis. L’année 2018 fut une année particulièrement chaude. La mer de Glace à Chamonix est le plus grand glacier de France. Depuis 1870, elle recule à un rythme de plus en plus rapide. C’est un pôle d’attraction touristique majeur dans la région, plus d’un millier de touristes par an. Malheureusement, elle perd en moyenne plus de trente mètres de long chaque année. Sa surface aujourd’hui s’étend seulement  sur 40 km2. D’après les scientifiques, la principale raison de recul de ce glacier est sans contexte le réchauffement climatique en cours.

Tout un écosystème en péril

Le réchauffement climatique a tendance à provoquer de nombreuses catastrophes naturelles. Il risque également de faire disparaître une partie de la faune et de la flore. Pour certains animaux, l’eau devient trop chaude. Dans l’océan Arctique, des espèces comme les saumons remplaceront petit à petit des espèces locales. En Antarctique si les eaux continuent à se réchauffer, les requins et les crabes pourraient faire leur apparition. Les manchots sont aussi touchés, ils ont de moins en moins de nourriture (le krill). Le recul de la banquise diminue le terrain de chasse des ours polaire. Ils ne parviennent plus à se constituer des réserves de graisse nécessaire pour subsister l’hiver. Les femelles perdent du poids et ne peuvent plus nourrir leurs petits. L’ours polaire se reproduit bien moins. Les phoques et les rennes sont aussi impactés par la fonte des glaces. Un phénomène qui met en péril les hommes et la planète toute entière.

Fonte des glaces au Groenland : un rythme multiplié par 6
5 (100%) 1 vote[s]

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Louis

Louis

Attention j'arrive ! Mes articles touchent tous les sujets, je suis un 4x4 de la rédaction. Si tu veux des news sympas, mais informatives, je t'invite à me suivre. Let's go !

Laisser un commentaire