Dominic Thiem remporte son premier grand chelem en carrière

Pour la première fois depuis 2014 le vainqueur d’un grand chelem ne s’appelle pas Federer, Nadal ou Djokovic. Le Suisse est en convalescence suite à des opérations au genou, Nadal avait décidé de faire l’impasse à cause de la crise sanitaire et de l’enchaînement avec la saison sur terre battue et Djokovic s’est disqualifié du tournoi après un mauvais geste. Thiem était alors le favori et il a su faire honneur à ce statut.

Une victoire dans la douleur

Avant la rencontre, tout le monde voyait Thiem l’emporter sans discussion puisque ce qu’il a accompli depuis 2 ans le plaçait comme le favori. À ce stade de la compétition, Alexander Zverev est un novice. Ce qu’on a pu constater est que l’expérience de Thiem n’a pas servi et la pression d’une première finale en grand chelem ne s’est pas fait ressentir chez Zverev. Thiem est apparu très emprunté, voire complètement vidé. Lent dans ses déplacements et peu efficace en revers, son arme fatale, Thiem s’est fait martyrisé par un Zverev précis et efficace. En peu de temps, l’allemand a mené 6/2 5/2 et servir pour le gain de la seconde manche. La révolte de Thiem a alors sonné, et un premier débreak lui a redonné de l’espoir. Mais Zverev n’a pas tremblé lors qu’il a servi une seconde fois pur le gain du set. Le 3e set a commencé comme les précédents avec un break rapide de Zverev. Il semblait être sur le chemin de la victoire, mais Thiem n’est pas un champion pour rien.

Un match fou

Thiem va débreaker pour revenir dans le match. Il va peu à peu retrouver un niveau de jeu décent. Jusque là, nous avions pu observer de beaux échanges, mais l’Autrichien ne jouait pas à son niveau habituel. Thiem va réussir à breaker Zverev pour remporter le set 6/4. Thiem va nettement mieux servir et réussir à mettre Zverev en danger sur sa mise en jeu. À l’aide de quelques bons coups, Thiem va remporter le 4e set 6/3. Le dernier set va être un festival de break. Tour à tour, ils vont servir pour le titre. C’est en premier l’allemand qui va avoir sa chance à 5/3. Un jeu de service vendangé puis un second pour permettre à Thiem de servir pour le match. On pensait que, cette fois, il n’y aurait plus de rebondissement, mais l’Autrichien va être rattrapé par la tension et perdre son engagement. Les deux joueurs vont finir leur match avec très peu d’énergie, à tel point que Thiem ne tapera plus un revers lifté du match. Mais c’est bien « Dominator » qui va gagner cette ville sur sa 3e balle de match.

Zverev pourra nourrir de gros regrets

Thiem peut s’écrouler au sol et devenir le 150e vainqueur en grand chelem. Il rejoint de nombreuses légendes et peut enfin exulter. Cette finale était sa chance de remporter enfin le grand chelem qu’il convoite depuis tant d’années et il a su la saisir alors qu’elle lui échappait. De son côté, Zverev pourra avoir de gros regrets, car il a bien maîtrisé son adversaire pendant une bonne partie du match. De plus, c’est lui qui a servi en premier pour le gain du match. Cette défaite laissera des marques et c’est en larmes qu’il a fini son discours lors de la remise du trophée. Thiem peut maintenant voir plus loin et se servir de cette victoire pour aller chercher un autre titre important à ses yeux : Roland Garros. Mais pour cela, il devra certainement affronter et battre la légende espagnole, Rafael Nadal, qui devrait bien être au rendez-vous.

Cette tournée américaine à huis clos aura été spéciale, hors du commun et parfois complètement folle. Elle nous laissera un souvenir impérissable à moins que la crise sanitaire perdure jusqu’à l’été 2021.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Laissez un commentaire :

© 2018 All rights reserved

Thème conçu avec Elementor