Coronavirus : on voudrait sortir lorsque la liberté est supprimée

C’est bien souvent dans des moments difficiles que l’on comprend mieux le sens de certaines choses. On est tous confinés, car le coronavirus s’est installé dans nos vies. On réalise qu’aller au travail, emmener les enfants à l’école, chercher son pain, courir autour de chez soi nous manque. On voudrait crier au coronavirus de partir, mais il est sourd à notre détresse. Il s’incruste à nos poumons et nous empêche de respirer.

La routine prend place

Même si c’est difficile, il faut penser que très vite nos habitudes vont reprendre et que l’on aura vite oublié ce calvaire du confinement. Pourtant, penser à cela , c’est comprendre combien la vie est fugace, imprévisible. Il faut savoir profiter de chaque moment avec gourmandise et arrêter de se plaindre pour des futilités et laisser le soleil s’installer dans nos vies. Nous sommes tous enfermés, mais pas tous égaux face au confinement. Certains ont le quotidien plus facile, espace, maison, jardin, budget d’autres découvrent que l’enfermement c’est l’enfer. Le coronavirus a débarqué en France et c’est la panique. On s’aperçoit que notre pays n’était pas près, que notre système de santé est défaillant, que nous sommes pour la plupart des imbéciles.

Des astuces pour s’occuper

Vous n’êtes pas passé à côté de l’info, le coronavirus est là, il nous gâche la vie. Tout le monde flippe, les infos nous rabâchent toujours la même chose, le stress est permanent, grosse ambiance. Ce virus ne nous empêchera pas de kiffer rester chez soi. Ce temps de confinement chez vous, mettez-le à profit, mettez-vous à jour des films non vus plus particulièrement ceux parlant de virus, une façon de relativiser la situation, jouer aux jeux vidéo, on le faisait déjà, s’occuper des enfants, fabriquer des masques, rester au lit avec son amoureux, mais pas trop, on va finir par se lasser, ne plus pouvoir se supporter, ranger son dressing, courir autour de sa table de salle à manger, faire de la cuisine, pas trop, on va grossir. On se détend, on se lave les mains, on ne touche plus rien et on reste chez soi et on ne regarde plus les infos.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Laissez un commentaire :

© 2018 All rights reserved

Thème conçu avec Elementor