Blog d'actus pas comme les autres

Journal
Catherine Laborde

Catherine Laborde évoque sa solitude à cause de la maladie de Parkinson

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Personne n’a oublié Catherine Laborde, présentatrice de la météo sur TF1 durant de longues années. Elle a fêté ses 68 ans. Il y a quelques mois, elle avait annoncé sa maladie par le biais d’un livre « trembler ». Il a d’ailleurs ému de nombreux lecteurs. Interrogée par Télé loisirs, elle a avoué que la maladie était imprévisible et qu’aujourd’hui elle l’enfermait dans une terrible solitude.

Une vieillesse prématurée à cause de la maladie de Parkinson

Catherine Laborde a reçu depuis l’annonce de sa maladie de nombreux témoignages de sympathie. Dans la rue les gens qui la reconnaissent lui disent « courage » et cela l’aide à se battre contre la maladie au quotidien. Elle a écrit son livre notamment pour aider les personnes qui souffrent de cette pathologie ainsi que pour leur entourage. Il n’est toujours simple de vivre avec la maladie de Parkinson, car elle entraîne des problèmes physiques et psychologiques. Elle a gardé contact avec plusieurs collègues de TF1 notamment Harry Roselmack et des graphistes. Rappelons que Catherine Laborde a travaillé durant plus de trente ans à TF1. Loin d’être seule dans son combat, elle peut compter sur l’appui de son mari.

Parkinson, une maladie neurodégénérative

Elle se caractérise par la destruction d’une population spécifique de neurones. Ils sont impliqués dans le contrôle des mouvements. La maladie de Parkinson touche plus de 200.000 personnes en France. Des traitements existent pour améliorer la qualité de vie des patients, mais ils n’arrêtent pas l’évolution de la maladie. Les signes avant-coureurs sont principalement la lenteur ou la difficulté des mouvements, la rigidité et les tremblements. En deuxième lieu, un facteur est constaté, c’est la dépression. Très handicapante, cette pathologie est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente après Alzheimer. Elle ne frappe pas uniquement les personnes âgées, l’âge moyen des malades lors du premier diagnostic est de 59 ans. Des individus très jeunes peuvent être atteints par des formes génétiques rares.

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Jennifer

Jennifer

Passionnée par le Web, je recherche sans cesse de nouvelles actualités pour vous les partager dans la joie et la bonne humeur. N'hésitez pas à commenter et à relayer !

Laisser un commentaire