Le couple Balkany, Patrick et Isabelle sont encore lourdement condamnés pour fraude fiscale, à l’issue de leur procès en appel de ce mercredi 6 mars. Cette exceptionnelle affaire de fraude fiscale est celle d’un couple qui avait conquis la ville de Levallois-Perret, et s’est rendue coupable d’une expropriation massive.

Une fraude fiscale « à une échelle exceptionnelle »

Âgé de 71 ans, Balkany a été condamné le 13 septembre à 4 ans de prison pour évasion fiscale. En même temps, son épouse Isabelle (son adjointe à la mairie) âgée de 72 ans elle, écopé de 3 ans de prison. Ils avaient caché au moins 13 millions d’actifs au fisc, grâce à des comptes offshore. Ils avaient également dissimulé des villas de luxe au Maroc et dans les Antilles. Suite à ces faits qualifiés de fraude fiscale « à une échelle exceptionnelle » le couple a de nouveau été condamné pour blanchiment d’argent aggravé.  Patrick Balkany a été condamné à 5 ans de prison et Isabelle à 4 ans. Ils sont interdits de gestion pendant 10 ans. L’appel qu’ils avaient interjeté n’a pas empêché Patrick de séjourner en prison. Isabelle a évité la prison et n’est pas considérée comme susceptible de purger sa peine.

Une condamnation confirmée

La cour d’appel de Paris a réduit la peine du mari d’un an et a confirmé celle de son épouse. L’avocat d’Isabelle Balkany, Pierre-Olivier Sur, a déclaré que le couple ne comptait pas contester la sentence concernant la fraude fiscale. Mais au mois prochain, les Balkany seront à nouveau devant la cour d’appel pour contester leur condamnation pour blanchiment d’argent. Patrick est depuis le mois de février en résidence surveillée à cause de problèmes de santé. Il est peu probable qu’il retourne en prison.

À lire  Monte-Carlo : Nadal s'offre une belle frayeur, Djokovic déçoit

Pour leur défense le couple avait déclaré avoir hérité leur richesse du père d’Isabelle qui s’est enrichi grâce à la production de caoutchouc et celui de Patrick qui a fondé une chaîne de vêtements de luxe.