Séisme aux Masters 1000 de Rome : Nadal éliminé par Schwartzman

Décidément, ce master 1000 de Rome aura été plein de surprises. Rafael Nadal, déjà vainqueur à neuf reprises du tournoi, a été terrassé par un Diego Schwartzman des grands jours. Retour sur cette improbable défaite.

Nadal a fait un hors sujet au service

Quand Nadal et Schwartzman se sont qualifiés pour ce quart de finale, je pensais que la victoire de l’espagnol se produirait sans discussion. Il est vrai que l’Argentin avait déjà titillé Nadal à Roland Garros en 2019, mais il ne semblait pas en mesure de vaincre l’espagnol. Sur leurs neuf confrontations précédentes, Nadal l’avait déjà emporté neuf fois pour seulement 2 sets perdus. L’avantage psychologique semblait être une montagne infranchissable pour l’Argentin. Le match a débuté et c’est l’espagnol qui s’est procuré la première balle de break qu’il n’a pas su convertir. Sur le jeu suivant, Schwartzman va réaliser un break blanc. Un petit exploit surtout sur terre battue. L’Argentin va confirmer son break et même en réaliser un second pour l’emporter 6/2. Si l’on veut battre Nadal sur terre battue ou ailleurs, il faut rempoter le premier set. L’espagnol est certainement le plus grand guerrier sur un court de tennis, le combat ne faisait donc que commencer.

Schwartzman peut-il remporter ce tournoi ?

Le second set allait débuter avec 2 nouvelles balles de break pour l’Argentin. Il n’en convertira aucune, puis c’est Nadal qui aura l’occasion de breaker sans réussir. Jusqu’à trois jeux partout, les deux joueurs sont à égalités puis le match va s’emballer. Schwartzman va réussir à breaker pour se mettre en bonne position, mais Nadal va tout de suite réagir. Lorsqu’il debreak, on pense que l’espagnol va effectuer un vrai retournement de situation. Nadal va surtout confirmer qu’il était hors sujet au service. L’espagnol va finir le match avec seulement 43 % de première balle, un pourcentage bien trop faible pour espérer l’emporter.

Avec un nouveau break pour l’Argentin, on pense que le set se terminera sur le score de 6/4. Mais encore une fois, un mélange de fébrilité de Schwartzman et de révolte de Nadal va permettre à l’espagnol d’encore égaliser. Mais le jeu suivant sera le break fatal pour Nadal qui verra son adversaire du soir l’emporter finalement 7/5. Une victoire méritée puisque Schwartzman a réalisé un très bon match tandis que Nadal n’a pas été bon et aura commis nombre de fautes trop élevées.

Cette victoire restera la grande surprise du tournoi, à moins que l’Argentin qui s’est hissé jusqu’en finale remporte ce dernier match. La surprise n’en serait que plus grande, puisque cela voudrait dire qu’il aura réussi à battre le numéro un mondial, Novak Djokovic.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Laissez un commentaire :

© 2018 All rights reserved

Thème conçu avec Elementor