Entretien convoyeur
Entreprise

Entretien d’un convoyeur : voici les différentes vérifications à effectuer

L’entretien d’un convoyeur demande un savoir-faire, il est alors possible de confier cette tâche à des professionnels. Cela vous évitera les pannes, car la maintenance reste une étape indispensable. Les appareils qui ne sont pas révisés connaissent plus souvent des problèmes, d’où l’intérêt d’être très vigilant. Nous vous proposons quelques renseignements afin de vous aider à conserver votre machine dans les meilleures conditions. 

Quelles sont les étapes pour entretenir un convoyeur ? 

En fonction de l’usage, de la fréquentation des lieux et de votre domaine d’activité, il est possible d’entretenir ce convoyeur une fois par semaine, par mois ou par année. Dans tous les cas, vous devez aussi respecter les préconisations partagées par le fabricant, c’est la seule solution pour ne pas commettre d’erreurs. 

  • Pour l’entretien de votre convoyeur à bandes transporteuses, vous devez vérifier pratiquement toutes les semaines, le niveau d’huile pour le réducteur de vitesse. 
  • Ne négligez pas les tambours qu’il faut impérativement graisser et ce sera aussi le cas pour les poulies. 
  • Un professionnel doit regarder avec précision la qualité de la courroie pour savoir si elle est encore en bon état. 
  • Vous devez aussi prendre en compte les différents réglages et les ajuster en fonction de la situation sans oublier de nettoyer sous la bande. 

Pour l’entretien du convoyeur, il est recommandé de regarder l’état des brosses, les raclettes ainsi que les agrafes et les bavettes. Des experts sont aussi invités à nettoyer très régulièrement et avec la plus grande précision les rouleaux et les tambours. Ce ne sont pas les seules étapes à envisager pour l’entretien de votre convoyeur à bandes transporteuses. 

D’autres vérifications sont à effectuer

Une fois par mois, vous pourrez ajouter un peu d’huile et graisser les différentes pompes ainsi que les roulements. Comme c’est le cas pour une voiture, vous ne devez pas être excessif, car l’entretien pourrait être contre-productif. Lorsque le convoyeur est à l’arrêt, vous pouvez vérifier avec précision la courroie, et même la nettoyer avec de l’eau. Ce sera aussi le cas pour plusieurs organes et n’oubliez pas d’utiliser une cire spéciale antioxygène pour le revêtement supérieur. 

Il faudra aussi protéger le convoyeur contre le gel puisqu’il peut être désastreux pour les différents éléments cités. Lorsque l’appareil a été stoppé pendant très longtemps, il ne faut pas le redémarrer brusquement puisque vous pouvez l’endommager. Il est préférable de choisir une petite vitesse pour le convoyeur à vide. 

Passionnée par le Web, je recherche sans cesse de nouvelles actualités pour vous les partager dans la joie et la bonne humeur. N'hésitez pas à commenter et à relayer !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin