Liquéfaction : l’humain joue à qui veut la peau de Roger Rabbit ?

Cimetière

À l’approche de la Toussaint, les familles se préparent pour se recueillir aux côtés des êtres disparus. Tu iras peut-être toi aussi déposer une fleur sur une tombe, mais cela ne sera peut-être plus possible dans un avenir proche si le défunt choisi la liquéfaction. Tu t’interroges sur cette pratique ? J’ai décidé de t’informer sur le sujet, en route !

La liquéfaction en mode toons dans Roger Rabbit

Lorsque ton corps décédera comme c’est le cas pour de nombreuses personnes sur Terre, tu auras deux possibilités. Soit tu choisis d’être dévoré par les asticots en logeant tranquillement dans un cercueil accueilli à bras ouverts par le cimetière du coin. D’autres optent pour les cendres qui sont obtenues après la disparition de ton corps dans les flammes. Le programme n’est pas euphorique, mais tu connais sans doute l’envie des Américains, ils veulent toujours être au premier rang et dévoiler leurs nouvelles inepties. Ils ont donc donné naissance à la liquéfaction. À ce stade, tu ne comprends toujours pas le sens de mon titre, mais, si tu as vu Roger Rabbit et le fameux bébé avec sa petite tête très spéciale, tu connais déjà la réponse. Dans ce film, le juge Demort utilise un produit chimique pour tenter d’éliminer tous les toons qui vont donc se dissoudre et provoquer l’euphorie chez le méchant.

Une technique américaine programmée pour 2020

Les Américains ont sans doute regardé à maintes reprises Qui veut la peau de Roger Rabbit, car la liquéfaction reprend le même concept. Le corps des défunts est donc plongé dans un bain chimique pour qu’il puisse se dissoudre. Bien sûr, tu ne pourras pas garder des cendres ou une petite boîte avec le produit, mais saches que la première machine sera disponible en Californie. La liquéfaction semble faire son petit effet, car 14 états américains ont donné leur accord pour qu’une telle pratique soit possible. Si tu veux tester cette fin de vie, tu devras patienter, car elle ne sera pas en vigueur avant 2020.

Le corps disparaît et laisse une sorte de poudre

Pour la liquéfaction, le corps est chauffé à 180 degrés pendant plusieurs heures. Certes, le juge Demort met une poignée de secondes pour dissoudre les toons, mais c’est un film. Imagine s’il fallait attendre patiemment plusieurs heures devant l’écran avant que le mal opère, tu aurais sans doute décroché avant la fin. Dans tous les cas, il y a une grande chance pour que tu ne connaisses pas cette production, à l’époque tu devais plutôt ressembler à Bébé Herman toujours dans Roger Rabbit.

Au pire, tu connais Breaking Bad ? Dans le cas contraire, je ne peux rien pour toi. La liquéfaction pourrait rencontrer un franc succès, car elle est moins coûteuse que les deux méthodes et surtout l’empreinte carbone est faible. Alors, est-ce que tu vas choisir cette technique ? Je t’écoute, dis-moi tout !

Laisser un commentaire